pdf2

pdf2

La prise en compte de la gêne sonore lors de la construction et l’aménagement de bureaux ouverts est
aujourd’hui un objectif majeur pour les experts composant les groupes de normalisation internationaux.
Récemment en 2012, la norme internationale ISO 3382-3, spécifiant les méthodes de mesurage des propriétés
acoustiques des bureaux ouverts meublés a vu le jour. Elle est aujourd’hui utilisée par la grande majorité des
bureaux d’études acoustiques européens. Cependant, malgré les progrès réalisés par cette norme, elle présente
encore des limitations selon les experts du groupe de normalisation AFNOR S30D. Notamment, elle ne fait pas
de différenciation entre les différents types de bureaux ouverts existants ; ceci au même titre que la norme NF
31-080 utilisée à ce jour par la plupart des bureaux d’étude français.
L’objet de la nouvelle norme française en préparation depuis 2007 est de réaliser une typologie des bureaux
ouverts, puis de préconiser pour chaque type, des indicateurs d’évaluation de la qualité acoustique, de définir
leurs valeurs cibles et d’expliciter leurs méthodes de mesurages. Pour cela, une analyse des types d’activités
existantes et de leurs caractéristiques a été conduite. Elle a permis de dégager quatre grandes familles de bureaux
ouverts : le centre d’appels, l’espace projets, le centre d’accueil du public et le bureau administratif. Pour chaque
famille, l’analyse de la relation/la communication sur le plateau a permis d’extraire des indicateurs acoustiques
représentatifs. Puis, sur la base des expériences de terrain, d’essais en laboratoire et de simulations numériques,
des valeurs cibles pour ces indicateurs ont été définies. Ce papier présente le contexte de la normalisation
internationale sur le sujet des open-spaces, les spécificités de la nouvelle norme française et, sur la base
d’exemples choisis, la démarche déployée pour atteindre l’objectif visé.

Related Blog Posts